• Legend of Zelda
  • Adventure of Link
  • A Link to the Past
  • Link's Awakening
  • Ocarina of Time
  • Majora's Mask
  • Oracle of Seasons
  • Oracle of Ages
  • The Wind Waker
  • The Minish Cap
  • Four Swords Adventures
  • Twilight Princess
  • Phantom Hourglass
  • Spirit Tracks
  • Skyward Sword
  • A Link Between Worlds
  • Tri Force Heroes
  • Breath of the Wild
  • jeux The Legend of Zelda

Poèmes des fans de Zelda

Voici le principe de cette rubrique réclamée par des fans :
Les participants envoient des poèmes sur le thème de "Legend of Zelda" composés de 12 à 30 vers. Chaque mois, Mastroyal choisit les 2 ou 3 meilleurs poèmes reçus (sans trop de fautes d'orthographe) qui seront publiés sur cette page. Même concept que pour les blagues ;-)

Merci d'envoyer vos poèmes à poe mes @ palais zelda.com directement dans le message, pas de fichier joint ! Et n'oubliez pas de mentionner vos pseudo et pays, merci !

Août 2017

Poème de Goji Cachou : Le Courage et la Sagesse

Le héros et la princesse,
Représentants du Courage
Et de la Sagesse
Unis à travers tous les âges Par un amour passionnel,
Personne ne peut briser
Ce lien éternel.
Leurs coeurs, animés
Par l'amour et le désir,
Ne peuvent que en jouir.
Héros et Princesse,
Courage et Sagesse,
S'aiment avec romantisme
Aussi bien avec érotisme,
Pendant tous ces soirs
Où ils vont s'unir
Pour éveiller la Triforce,
Et montrer la force
De leur grand amour,
Qui durera toujours.

Février 2017

Poème de Bregegrahf : Chant sacré du bosquet

Familière forêt, berceau de son enfance
La mélodie si gaie, s'y joue sans défaillance
Sitôt que l'on y est, tant que dure l'errance.

Fascinante allégresse envahit le feuillage
La musique progresse près des enfants sans âge
Si elle est une caresse, son auteur est un sage.

Fantaisie qui un jour toucha un coeur de roc
La montagne a toujours le désir qu'on l'invoque
Si Darunia est pour une danse baroque
Misons sur les tambours même si le rythme choque
Régal de ces balourds, leur gaîté m'interloque.

Signe de l'amitié, chant toujours permettant
Doucement de passer des obstacle affligeants
Si de loin il émet, partout elle l'entend
Solide est l'amitié, même au delà du temps
Miroir ô je te hais ! il n'est plus un enfant...

Résonne davantage que tous les chants d'alors
Mise en son du partage quatre races l'adorent
Soleil et témoignage des trois triangles d'or
Miracle est ce langage, digne chant de Farore.

Poème de Maligos

Ces paroles te sont décernées
Ô toi vainqueur du malin,
Pour ton courage et ta volonté
Détendeur du feu de Din,
C'est ainsi que je te remet
Défenseur du royaume saint,
Excalibur la lame sacrée

Tu as été défait
Roi des voleurs,
Comme paralysé
Je revois cette sombre heure,
Quand elle t'a scellé
Toi l'annonciateur du malheur,
Excalibur la lame sacrée

Poème de Kikauff : Vers Hyrule s'évader...

Au coeur même du récit que je vais vous conter,
Il existe un royaume fort souvent tourmenté,
Dans lequel des malins voulurent s'approprier,
Les pouvoirs divins pour en maîtres régner.

La frayeur s'instaura mais ce fut sans compter,
Sur l'approche d'un héros tout de vert habillé.
Protégeant la princesse et bravant les mauvais,
Il marqua les esprits de cette vaste contrée.

De plaines en donjons et de mers en forêts,
Il forgea la légende lors de chaque foulée.
Ses rencontres furent uniques et ses défis variés,
Mais son cran de vainqueur jamais n'a vacillé.

Donc pour ceux qui dès lors se plairaient à rêver,
Qui voudraient dans ce monde partir s'aventurer,
Choisissez Nintendo, qu'ils en soient remerciés,
Puis jouez à Zelda et vous me comprendrez.

Janvier 2017

Poème de Mouna

Ô mon chevalier aux yeux bleus,
Ô que tu es courageux.
Tes pas te guideront vers l'épée,
Et grâce à toi reviendra la paix.
Tes blonds cheveux volent au vent,
Toi qui aides les manants.
Tu as sauvé Hyrule tant de fois,
Que je ne saurais te dire tant tu comptes pour moi.
Toi chevalier au coeur aussi brave que fort,
Grâce à toi nous avons connu l'âge d'or.
Une légende a commencé,
Et est loin d'être terminée.
Mon nom est Zelda,
Ma terre est juste là,
A mes côtés tu brandis l'épée,
Car de Ganon tu nous as tous sauvés.

Juillet 2016 : concours ocarinas

Poème d'Elias : Louanges à l'Ocarina ou le fléau du temps

Ô sombre déité, Ô glorieux démon
Qu'inspires-tu sinon désir, amour, passion ?
Paré d'or et d'azur, parfait à tout égard,
Comment ne point céder au tout premier regard ?

Ô plaisant renégat, Ô glaciale flamme
Vois l'Homme délaisser sa chair, son sang, son âme !
Te pressant d'accepter son ultime soupir
Pour entendre ton chant, substitut du plaisir !

Qu'importent courage, force et vaine sagesse !
À la vue du Destin, n'implorant que ta grâce
Et de la Mort peinant tant à te faire face !

Qu'importent le trépas, l'oubli ou la vieillesse !
Tu seras toujours là, exigeant ton tribut,
Drainant leur souffle comme leur vie... disparue !

Poème d'Emma : Je me souviens de toi, son Ocarina

Ta douce musique m'enivre,
Soufflée par un vent sacré
Cette musique est jouée,
Avec un air cuivre,
Avec un air soie,
un air or.

Ce son aussi puissant qu'une lame,
Me donne des forces lors des combats,
aussi bien lors des combats contre le malins,
que des combats contre moi-même.

Cette mélodie qui a forgé ma vie,
A coups de Si,
de Do,
et de Ré,
Me donne parfois des forces cachées.

Ces forces malfaisantes me rongent l'esprit,
mais aussi la vie,
Peu à peu, mon âme se brise,
Tant de vies gâchées,
Tant de vies brisées,
Et même parfois humiliées.

Je me souviens,
oui je me souviens,
Je me souviens de Toi,
son Ocarina.

Je meurs aujourd'hui,
Mais jusqu'à la fin de mon trépas,
je penserais à Toi.

Ocarina.

Poème de Yann : L'enfant de la forêt

Les ombres de la forêt venaient à ralentir mes pas...
La température glacée des bois transperçant ma peau

Chaque partie de mon corps était comme paralysé...
Tandis que toute traces de lumière s'évapore,
Alors que je m'enfonce de plus en plus profondément,
Dans cet abysse verdoyant.
Un à un, chacun de mes sens commence à s'évader.
Le son, le ressenti, la vision...
Me laissant avec un sentiment de mal-être
Fait d'intenses peurs et d'impuissance,
Qui a pris racine au creux de mon estomac.

L'incompréhension prenait le dessus sur ma raison,
Je tombais doucement dans les ténèbres.
Mon corps refusait de bouger...
Mes yeux se fermaient.
Je me sentais disparaître...
Et c'est alors que, sans explication...
J'ai entendu une chanson.

Si seulement l'on pouvait revenir à l'aube de ces mêmes jours, encore et encore...
Je pense que tout le monde l'a souhaité, au moins une fois dans sa vie.
Revenir en des temps plus simples,
En corrigeant nos erreurs au gré de quelques notes...
Mais personne n'a jamais su contrôler le Temps...

Juin 2016

Poème de Kiwi Matsura

L'horloge est remontée
Le Jeu peut commencer
Tic, tac
L'élu je dois aider
Le soutenir, le guider
Tic, tac
Les Ténèbres éclairer
Quand la nuit est tombée
Tic, tac
Sur lui j'ai veillé
Durant sept longues années
Tic, tac
Il s'est réveillé
Hyrule il va sauver
Tic, tac
Le Mal est terrassé
Le monde est sauvé
Tic, tac
Ma mission est terminée
Mon heure va bientôt sonner
Tic, tac
Adieu Link, l'Élu, mon ami
Peut-être nous reverrons-nous dans une prochaine vie
Tic, tac
Le Jeu est terminé
L'horloge il va falloir remonter
Mais pas sans une jolie fée bleutée
Et un enfant, son ami pour l'éternité
Tic, tac...

Poème de Léa : Le "héros" tout de mauve vêtu ?

Ami, ennemi ?
Un peu voleur, certes
mais tellement attachant !
Paré de violet de la tête aux pieds,
voici Lavio : le lapin mauve !

Avec Shiro, son ami parfois comparé à Navi,
il te supplie pour que ta demeure devienne la sienne...

Il aime les rubis plus que tout, est peureux
et je cite : "son argent compte plus que sa propre vie..."

Lavio... Tu es un imbécile,
tu n'es pas inutile,
car c'est toi qui entre mes doigts
a raisonné la princesse Hilda !

Pour nous : héros tu l'es !

Mai 2016

Poème de Siriam : Tourbillon de l'âme

Lorsque le coeur saigne jusqu'à devenir exsangue
Lorsque la poitrine se presse jusqu'à la suffocation
Le regard s'affole et se met à tourbillonner
Cherchant l'air et l'amour au fond de ses yeux

Se heurtant à la dureté du refus
S'écrasant contre la cruelle vérité
Le désespoir arrive insidieusement
Glacé et glaçant le corps tout entier

La claque est amère
Et son sourire désespère
Sa chute n'est que plus lente
Ainsi s'amorce la pente

Les larmes n'en viendront pas à bout
Comment expliquer que ça, c'était tout ?
C'est un éternel recommencement
Mais comment aimer autrement ?

Poème de Haleph

Le Triangle doré à l'origine s'est formé
Le divin royaume d'Hyrule a prospéré.
Depuis déjà un bon nombre de millénaires,
Les Trois Déesses ont protégé nos terres.

Mais sans cesse le Mal tente de s'approprier
Ce présent, qu'aux hommes les Déesses ont donné.
Un élu, alors sera choisi,
Quand le royaume, le Mal aura détruit.

La sélection de l'enfant sera bien stricte,
Courage, Force et Sagesse seront le verdict.
Des épreuves pour cela lui seront soumises,
Ces valeurs divines, il aura alors acquises.

Et quand l'âme du Héros en lui se sera réveillée,
L'épée purificatrice des maîtres il pourra manier.
Cette lame mystique, héritage des Héros,
À travers les âges, elle est un cadeau.

C'est d'un ami, accompagné,
De cette épée, équipé,
Et de sa destinée, affublé,

Que l'enfant élu des Déesses,
Sauve la vie de sa Princesse,
Et tue le Mal dans sa forteresse,

Au final d'un combat irréel,
Piégés dans les âges, dans un cycle éternel.
Chacun de ces héroïques exploits,
Dans les livres d'histoire, on les revoit.
Mais ça ne s'arrêtera pas là,
Puisque le Mal, à nouveau reviendra,
Et avec lui, la Légende de Zelda.

Poème de Yuichi : La Légende du Héros

Sur terre, en mer ou dans les airs,
La légende raconte l'histoire
De l'incroyable victoire
D'un homme vêtu de vert.

Par la volonté de la Déesse,
Il mène un combat loyal
Contre les forces du mal
Pour que jamais la lumière ne cesse.

À travers le chaos,
Avec un infaillible courage,
De son extraordinaire voyage,
Il revient en héros.

Face aux ennemis féroces,
Triomphera à travers le temps
Ce valeureux combattant,
Porteur de la Triforce.

Et quand les ténèbres ressurgiront,
Quand tout ne sera plus que désolation,
Par le destin se répètera le même scénario,
C'est la Légende du Héros.

Mars - Avril 2016

Poème de Mathilde : Twilight Princess

Bannie de la Lumière pour avoir recherché les triangles sacrés
Tu fus envoyée
Dans ce monde de ténèbres afin de purger ta peine
Devenue la souveraine des Twilis,
Aimée et appréciée par ces habitants de ce monde crépusculaire
Tu fus cependant détrônée
Xanto, aidé de Ganondorf, te métamorphosa
Condamnée à t'enfuirtu te mis à la recherche des Cristaux d'Ombre

Sur ta route tu rencontras l'élu de la Lumière
Devenu loup aux yeux saphir et enfermé
Tu décidas de l'aider afin de l'utiliser
Il devint pour toi une arme, un outil
Puis un allié et un ami
Zelda en devint une à son tour
Et en haut de cette tour elle te sauva la vie

Désormais tu te bats pour sauver le monde de la Lumière
Aidant Link dans sa quête
Vous reconstituâtes le Miroir et le Cristal d'Ombre
Et mîtes fin à la vie de Xanto
Tu sacrifias la tienne pour mettre fin à celle du roi Gérudo
Mais tu échouas et succombas
Malgré tout, le Héros et Zelda
Mirent fin à l'existence du renégat
Et les Esprits de la Lumière
Te redonnèrent vie et forme originelle
Les deux royaumes maintenant en paix
Tu retournas vers les tiens
Scellant pour toujours le passage vers ce monde obscur
En brisant à jamais le Miroir du Crépuscule.

Poème de NoaXyn

Tel est ce roman, Héro venu du temps,
Envoyé par les déesses, L'épée pleine de promesses,
Eliminant son opposant, Ganondorf le malfaisant,
En sauvant le royaume, Naquit un vrai surhomme,
Détenteur de la Lumière, Or et triangulaire,
Force, courage, sagesse, Zelda notre princesse,
Enlevée à nouveau par le mal, Le héro prit son cheval,
Déterminé et concentré, Armé de son épée...

Poème de Biscuit : Le Slam de Ganon le Gentil

Oui, moi, Ganon, avant j'étais vénèr'
Mais maintenant, partout on me vénère
La vie de méchant, c'est pas très marrant
Quand on est gentil, on a plus d'amis !

Plus de rire sardonique, ne plus froncer les sourcils
Hyliens, Gorons, Zoras, Kokiris, tous admirent mon style
Je dis "bonjour" aux gamins même si je les trouve débiles
Ma côte de popularité est bien plus haute que le Mont du Péril !

Je pratique la poterie, le tricot, le macramé
Je fais des chatouilles aux lapins et des bisous aux poneys
Je m'amuse comme un fripon en jouant dans la forêt
Je voulais faire de l'aérobic, mais j'étais trop gros, ils m'ont refusé !

Aujourd'hui je suis rangé, je fais moi-même ma compote
Goûter biscuits-camomille, avouons-le, ça dépote
Le dimanche soir chez maman, c'est fou tout ce qu'on papote
Mère Teresa et Gandhi sont tous deux mes meilleurs potes !

La vie de méchant, c'est pas très marrant
Quand on est gentil, on a plus d'amis
Ça c'est dit !

Février 2016

Poème de Vertluc

Skyward Sword
Par la volonté d'Hylia dans les cieux isolés.
J'empoigne Fye, reforge l'épée sacrée.
Détruit Ghirahim et le Banni à sa demande.
Ainsi commence la Légende.

Ocarina of Time
Par la Sagesse, la Force et le Courage,
Je chasserai le mal à tous les âges.
L'Ocarina pour voyager dans le temps.
Tuer Ganon et rendre au royaume son visage d'antan.

A Link to the Past/Between Worlds
Le monde de Lumière lié à Lorule et à la Terre d'Or.
Je chasse Agahnim et Yuga,
Sauve Sahasrahla les 7 jeunes filles et Hilda.
A nouveau l'épée de Légende, dans les bois s'endort.

Twilight Princess
Pour sauver Zelda et restaurer Hyrule
Je deviens loup dans le Crépuscule.
Midona et ses cristaux d'ombres
Sont venu à bout de Xanto et du mal sombre.

Wind Waker
Le saint Royaume inondé par les flots.
Le Lion Rouge en guide de bateau.
Je contrôle les vents à ma guise.
Tue Ganondorf une fois l'épée de Légende acquise.

Poème de Kkkask : A La Reine des îles

Au large de cette mer souvent déchaînée,
Se découvre une île aux couleurs loin d'elle absentes.
Ses cordes vibrantes, ses flûtes rassurantes,
M'apaisent le temps d'une étape encalminée.

Tout d'elle exhale ce parfum plein de délices,
De ses doux sables à ses rues pavées d'envie,
De ses plus basses roches à ses plus hautes hélices
A qui ma baguette bientôt donnera vie.

Loin du tumulte des aventures lointaines,
J'aime à me camoufler dans ses sublimes herbes,
Voir venir ses passants de leurs démarches vaines,
Qu'ils soient nocturnes, ladres ou rêveurs imberbes.

Ma Mercantile, reine des îles ensoleillées,
Je délaisserai là mon rouge destrier
Pour attendre en ton sein, voir les siècles passer,
Caché en tes haies, pour voir ton peuple avancer.

Janvier 2016

Poème d'Eole

La scène prend place dans le palais de la famille royale d'Hyrule, envahi par le crépuscule. La princesse Zelda, renversée depuis peu, contemple le paysage par la fenêtre de sa chambre, d'un air mélancolique.

Midona
La lumière étouffée par les ombres
Quelle extase née de ces vils décombres !
De cette ignominie a germé
Une nouvelle ère de félicité !

Zelda
Qui es-tu donc, ô basse créature
Pour renier un monde jadis si pur ?

Midona
Je suis ce que les Déesses honnissent,
Jouet de leur ire, éternel maléfice.
Midona, du crépuscule, est mon nom.

Zelda
Tes ancêtres, corrompus par l'ambition
Se sont attirés leur juste courroux,
Que chaque jour et chaque nuit je loue.
Rongés par une haine intime viscérale,
Ils ont engendré une guerre ancestrale.
Tous ces vains sanglots et ce sang versé
Sur ces renégats se sont déversés.
N'accélérant que leur fatale ruine
Qui les relégua au rang de vermines.
Cependant, leur rancune séculaire
De nouveau assaillit la lumière.
En ta personne, fruit d'un fiel millénaire.

Midona
Silence ! Oisive et fière princesse
Suppôt de ces démoniaques déesses,
Détentrice d'une absurde sagesse !
Ton royaume n'était que décadence,
Et ne connaîtra que la déchéance
Tribut d'un peuple épris d'un divin charme
Signe de cruauté, porteur de larmes
Mais reflet de vos faiblesses et de vos peurs.

Zelda
Mais qui es-tu vraiment, être d'ailleurs ?

Poème de PinkEgoBox

Tu deviens le lien entre le futur et le passé,
Pendant que s'écoule le fantomatique sablier
Ombre et périls t'attendent à l'horizon,
Din, Farore, et Nayru en ont fait ta mission

Suivant ta destinée, des forêts mystérieuses,
Jusqu'aux secrets des profondeurs silencieuses
Sur tes mains coulera le sang de tes ennemis,
Derrière le masque ton devoir est accompli

Ainsi te mèneront les vents,
Au delà des portes du temps
Et aux mains du diable féroce,
Tu reprendras possession de la triforce

Avec l'aide de la lame hylienne,
Tu éteindras la flamme lointaine

Tu n'es pas qu'un amas de pixels,
Alors pointe ton arc vers le ciel,
La lune n'en deviendra que plus mortelle,
Au sein d'Hyrule tu entres dans la légende.

Poème d'Ombe

Le ciel flamboyait
À l'heure du couchant
Sur les terres boisées
D'un héros naissant

Sa valeur seule pourra
De par le fil de son épée
Anéantir le renégat
Et faire renaître la paix

Viendra alors une ère
Qui marquera les âges
Naîtront les cités prospères
Sans l'ombre d'un nuage
Les enfants grandiront avec leur père
Sans plus être séparés par le carnage

La haine ne régira plus ce monde
Et coulant leur vie en toute tranquillité
Dans une félicité qui abonde
Vivront les peuples dont Link est l'héritier


Voici le poème de Geekloic qui avait été élu lors d'un concours organisé sur ce site fin 2013 :

La légende de Zelda,
Narrant les exploits,
Non pas de nombreux soldats,
Mais d'un garçon élevé dans les bois.

Link, si on doit le présenter,
Est le Héros du Temps,
Le Courage est sa principale qualité,
C'est un fier combattant.

A travers plaines et océans,
Dans les temples, donjons ou caves,
Il traque impitoyablement
Le Mal, il est vraiment très brave.

Il sauve la princesse
Depuis 25 ans au moins,
Grâce aux pouvoirs des Déesses,
Car c'est là son destin.

 

Le Palais de Zelda :: Webmaster: Ariane
Design créé par Sylvain
www.palaiszelda.com :: Copyright © 1999-2017
Note légale : Ce site est protégé par les lois internationales sur le droit d'auteur et la protection de la propriété intellectuelle. Il est strictement interdit de le reproduire, dans sa forme ou son contenu, sans un accord écrit préalable du "Palais de Zelda".
retour au haut de la page