• Legend of Zelda
  • Adventure of Link
  • A Link to the Past
  • Link's Awakening
  • Ocarina of Time
  • Majora's Mask
  • Oracle of Seasons
  • Oracle of Ages
  • The Wind Waker
  • The Minish Cap
  • Four Swords Adventures
  • Twilight Princess
  • Phantom Hourglass
  • Spirit Tracks
  • Skyward Sword
  • A Link Between Worlds
  • Tri Force Heroes
  • Breath of the Wild
  • jeux The Legend of Zelda

Voyage au pays des âmes

Ecrit par Nessy, Nesumi, Nouka et Dark Link

Chapitre 1 : Rencontre nocturne   up

La nuit était fraîche en cette fin d'octobre et la lune était pleine. Link regardait les derniers enfants courir dehors. L'horloge indiquait 22h, Il était temps pour notre jeune héros d'aller se coucher. Après s'être rafraîchi et avoir enfilé sa tenue de nuit, Link se glissa dans ses draps. Il scruta la pièce comme chaque soir, la lumière du feu de cheminée faisait danser des ombres au plafond. De temps en temps, un cri d'enfant se faisait entendre. Quelques années plus tôt, c'était lui qui s'amusait le soir d'Halloween avec son meilleur ami. Link ferma les yeux et poussa un profond soupir. Seul le tic-tac de l'horloge brisait le silence qui s'était installé. Puis Link sombra.

Il émergea doucement de sa nuit. Il s'étira d'abord avant de se redresser dans son lit. Sa vue était encore un peu floue, mais il put déjà constater qu'il faisait encore nuit. Il se frotta les yeux pour mieux voir. L'horloge indiquait 22h05.
- Possible que le mécanisme se soit arrêté, pensa-t-il.
Il jeta un oeil par la fenêtre, le village était plus calme que d'habitude. Link se dépêcha de se changer, il trouvait l'atmosphère étrange. Il préférait voir ce qui clochait de ses yeux. Une fois devant la porte, il se rendit compte du silence. Un silence pesant et anormal. Link parcourut le village sans rencontrer personne. Il n'y avait aucune lumière aux fenêtres des maisons et aucune fumée ne sortait des cheminées.

La lune illuminait le village d'une lueur irréelle et le ciel était si clair qu'on aurait pu se croire en plein jour. Pourtant, l'atmosphère était oppressante et plus Link avançait entre les habitations, plus le malaise grandissait. Le bruit d'une clochette retentit, unique son dans le village silencieux. Une fois. Deux fois. Un son très clair et très lent qui lui était familier sans qu'il puisse l'expliquer. Link sentit un frisson désagréable courir le long de sa colonne vertébrale. Une part de lui voulait s'enfuir à toutes jambes pour trouver refuge dans son lit, la tête sous la couverture. Il prit son courage à deux mains - après tout, il était un héros - et se dirigea vers la clochette qui continuait à sonner à intervalles réguliers.

Le son l'entraîna jusqu'à la place du village. La fontaine en son centre ne coulait plus, ce qui n'était jamais arrivé encore. Assis sur le rebord, les pieds pendant dans le vide, quelqu'un était enveloppé dans une cape sombre et informe. On ne voyait que ses pieds nus. Son visage était dissimulé entièrement dans l'ombre. Il tenait la clochette au bout des doigts de sa main droite. L'inconnu releva la tête vers Link et agita une nouvelle fois la clochette. Link fit un pas en direction de l'étranger, quand celui-ci sauta de sa place pour se retrouver dos à notre héros.

- Attends ! cria Link.
L'inconnu ne se retourna pas. En guise de réponse, il tendit son bras et fit encore retentir la clochette.
- Qui es-tu ?

L'inconnu pivota légèrement de manière à pouvoir le regarder. Link aperçut des yeux d'un bleu magnifique. Il se trouvait littéralement envoûté quand un rire enfantin mais à la fois machiavélique se fit entendre. Link détourna son regard l'espace d'une seconde pour voir d'où provenait ce ricanement qui lui avait glacé le sang, mais quand il regarda en direction de la fontaine, l'étranger avait disparu. Sur le rebord, quelque chose scintillait à sa place. Il s'avança pour découvrir la petite clochette. Il la saisit et l'examina. Dessus il y avait de minuscules inscriptions qu'il avait du mal à déchiffrer.

Le rire d'enfant retentit encore une fois dans le lointain, lui faisant lever la tête, mais l'inconnu avait vraiment disparu, le laissant seul dans le village désert et à nouveau complètement silencieux. Link leva la clochette jusqu'à ses yeux. C'était un très bel objet, dans un métal scintillant sous la lune. Il passa son pouce sur les inscriptions et celles-ci s'illuminèrent brièvement. Link se décida à la faire tinter. Il ne voyait pas quoi en faire d'autre. Le tintement cristallin résonna à ses oreilles et, à nouveau, lui parut familier. C'était comme s'il l'avait déjà entendu par le passé, mais son cerveau n'arrivait pas à se rappeler quand. Le souvenir auquel il était associé ne semblait pas agréable vu comment il hérissait tout son être.

Un mouvement dans le coin de l'oeil capta soudain son attention. Il se retourna aussitôt, mais ne vit rien. Il s'approcha doucement et avec prudence vers les tonneaux où il avait cru apercevoir quelque chose se cacher. Il se pencha pour voir, mais rien. Link se gratta la tête, perplexe, quand il sentit un souffle glacial sur sa nuque. La stupéfaction le paralysa. Puis, des petits doigts fins virent le chatouiller. Il se retourna mais ne vit personne. Cet étranger se jouait de lui.

- Montre-toi ! Je n'ai pas peur ! cria-t-il, agacé.
- Tu n'as pas peur ?! fit une voix derrière lui.

Link fit volte-face, mais encore une fois, l'autre restait invisible. La clochette dans ses mains tinta d'elle-même, attirant son attention. Link la rapprocha devant ses yeux pour l'examiner bien plus minutieusement que lorsqu'il l'avait trouvée. Les inscriptions étaient en ancien hylien. Il plissa les yeux pour les déchiffrer :

"Seul le Héros du Vent peut vaincre les ennemis de la Lune de Sang". Link ne comprenait pas ce que cela signifiait.
- La Lune de Sang fait revivre tous les monstres que tu as tués, le savais-tu ? expliqua la voix de l'inconnu, résonnant de partout à la fois.

Agacé par ce petit jeu, Link s'éloigna de la place du village alors qu'une lune rouge, une lune de sang, apparaissait dans le ciel. Il n'avait jamais vu un tel phénomène. Ce qu'avait dit l'inconnu était-il vrai ?

Ses pas le menèrent à l'extérieur du village. Il y avait un ancien campement de monstres dans cette direction. Il les avait éliminés quelques mois plus tôt. Soudain, dans une brume aussi rouge que la lune, les monstres réapparurent devant ses yeux ébahis. Il y eut du bruit derrière lui. Link se retourna brusquement pour se retrouver face à un Lynel qui chargeait. Link sauta en arrière pour éviter sa monumentale épée. Lui était totalement désarmé. Derrière lui, les autres monstres encourageaient le Lynel. Link savait qu'il ne devait pas rester entre celui-ci et les autres au risque de prendre une flèche dans le dos ou une pierre en pleine tête. Il plongea au sol lorsque le Lynel porta un nouveau coup, fit une roulade et se redressa aussi vite. Il l'avait déjà fait des dizaines de fois par le passé. Il profita de la seconde d'hésitation de son adversaire pour lui sauter sur le dos, mais sans arme, il n'avait aucun moyen de défaire la bête. Le Lynel rua de toutes ses forces. Link se cramponna à sa crinière de son mieux. Comme il l'avait craint, les Bokoblins s'en mêlèrent et commencèrent à le bombarder de cailloux à défaut de flèches. L'un des projectiles finit par atteindre son but alors que Link tentait toujours de rester sur le Lynel. Le caillou l'atteint à la tête, lui faisant lâcher prise et il perdit l'équilibre. La rencontre avec le sol fut brutale. Link sentit toutes ses dents s'entrechoquer et le souffle lui manqua. Par réflexe, il réussit à se retourner sur le dos, mais trop tard. Le Lynel était déjà sur lui, prêt à le transpercer. Avec horreur, il vit l'épée brandie au-dessus de lui. Cette fois, tout était fini. Le Lynel porta le coup fatal, visant la tête. Dans un dernier geste défensif bien inutile, Link croisa les bras devant son visage. Sans le vouloir, il poussa un cri.

- Hihihi ! Tu es brave, mais même face à la Mort, toi aussi, tu peux crier ! Tu vois, tu vois, tu peux avoir peur, se moqua la créature aux yeux orange. Pas grave, pas grave ! Hihihi !
Link rouvrit les yeux. Il était au sol, sur le dos, dans la même position que face au Lynel. Seulement, il n'y avait aucune bête, aucun monstre. Il se redressa pour se rendre compte qu'il était toujours sur la place du village. L'autre était à côté de lui, sautillant d'un pied sur l'autre.
- Que m'as-tu fait ?
L'inconnu sauta sur le bord de la fontaine pour y marcher en équilibre comme l'aurait fait un enfant. Il riait encore de la blague qu'il venait de jouer à Link. Mais était-ce bien une blague de mauvais goût ou un test ?
- Qui es-tu ?
- Je suis tout le monde, et à la fois personne.
- Comment ça ? s'exclama Link. Je ne comprends pas.
L'étranger sauta devant notre jeune héros. Stupéfait, Link recula de plusieurs pas. Sous la capuche, seuls les yeux d'une couleur orangée brillaient. Link était persuadé qu'ils étaient bleus un instant plus tôt. Il essaya de deviner son visage sous sa capuche, en vain.
- Que me veux-tu ?
L'inconnu désigna la clochette que Link avait toujours en main.
- Que tu suives ton destin, jeune Héros.
Il rit à nouveau, sautillant d'un pas en arrière, puis disparut. Il réapparut sur le toit de la maison la plus proche. Assis sur le rebord, les pieds ballant dans le vide, il fit un petit signe de la main au jeune homme.
- Ils arrivent ! Vite, vite !

A suivre...

Ce texte a été proposé au "Palais de Zelda" par son auteur, "Nessy, Nesumi, Nouka et Dark Link". Les droits d'auteur (copyright) lui appartiennent.

Le Palais de Zelda :: Webmaster: Ariane
Design créé par Sylvain
www.palaiszelda.com :: Copyright © 1999-2019
Note légale : Ce site est protégé par les lois internationales sur le droit d'auteur et la protection de la propriété intellectuelle. Il est strictement interdit de le reproduire, dans sa forme ou son contenu, sans un accord écrit préalable du "Palais de Zelda".
retour au haut de la page