• Legend of Zelda
  • Adventure of Link
  • A Link to the Past
  • Link's Awakening
  • Ocarina of Time
  • Majora's Mask
  • Oracle of Ages
  • Oracle of Seasons
  • Four Swords
  • The Wind Waker
  • The Minish Cap
  • Four Swords Adventures
  • Twilight Princess
  • Phantom Hourglass
  • Spirit Tracks
  • Skyward Sword
  • A Link Between Worlds
  • fin du menu jeux

"La Legende de la Princesse du Crépuscule"

Ecrit par Escafleiko le 19.12.2006

Retour à l'index des articles


Miyamoto Shigeru ne s'était pas trompé en appelant son titre "La légende de Zelda". Vingt ans après, la licence est toujours connue. Cependant il aura fallu attendre patiemment pour découvrir la nouvelle légende consacrée à notre héros en tunique verte.
Est-ce que Twilight Princess, sur Wii, sera la nouvelle référence du genre ? ou une pâle copie de ses prédécesseurs qui montrerait que les développeurs ont épuisé le filon. C'est à cette question que je vais tenter de répondre.


Twilight PrincessLe terme légende est bien pratique dans le cas de ce jeu car à chaque épisode l'histoire se répète : Link, jeune héros doit libérer Hyrule et sauver la Princesse Zelda des griffes d'une entité maléfique. Ici, cette entité est un nuage noir plongeant le pays dans les ténèbres.

Dès le début, on peut constater le changement graphique, Link troque son univers enfantin du précédent volet pour se rapprocher des univers plus matures des deux opus de la Nintendo 64.
Les personnages sont très réalistes, les monstres sont plus effrayants et l'univers plus sombre.
Malgré ce changement graphique, ce Zelda ne déroge pas à la règle de ces prédécesseurs, le joueur parcourt Hyrule de long en large pour pénétrer dans des donjons truffés de monstres, d'énigmes tordues, toutefois déjà vues, récupérer les objets qui compléteront la panoplie de notre héros ainsi que la grande clé pour enfin affronter le boss du donjon. Ces boss sont toujours aussi énormes et devront être battus d'une manière bien précise.
Pour ne pas lasser le joueur trop rapidement, les quêtes annexes et les objets cachés sont toujours aussi nombreux.

Twilight PrincessMême si le jeu ne change pas fondamentalement il y a tout de même de subtils changements :
Dès le début vous contrôlez Epona, la jument apparue dans les épisodes de la N64, elle vous permettra de traverser Hyrule en une fraction de secondes et aussi de participer à des batailles épiques.
Le changement majeur de cet opus est le fait de contrôler un loup. Link, en pénétrant dans les ténèbres, se transforme en loup, il sera accompagné par Midona, une habitante de ce monde, qui pactise avec notre héros et le chevauche comme un vulgaire canasson. Les raisons de ce pacte vous seront comptées dans le récit. Une fois le duo formé, vous constaterez que Midona vous sera d'une grande utilité. En plus de vous donner des informations à la manière de Navi ou du Dragon Rouge, elle vous aidera à accéder à des zones inaccessibles, à éliminer des créatures "immortelles"...
Le loup possède aussi ses propres facultés qui vous seront d'une grande utilité : perception accrue pour découvrir des passages ou objets cachés dans le sol, odorat plus développé permettant de suivre une piste, crocs acérés pour déchiqueter vos assaillants...

La musique est un des points forts de la série, les thèmes récurrents sont présents et remasteurisés pour l'occasion, de plus Link ne joue plus d'un instrument comme un ocarina ou une baguette d'orchestre, il utilise des feuilles lui permettant d'appeler Epona ou un faucon, par exemple. L'appel du loup vous permet d'accéder à des techniques de combat à l'épée.

Twilight PrincessJe suis persuadé que vous êtes impatients de savoir comment se manie la wiimote. Cet appareil, sous la forme d'une télécommande, réagit à vos mouvements. D'un geste de la main vous dégainez et utilisez la wiimote comme épée, le bouton A vous permet d'esquiver les attaques, en appuyant sur le bouton B, vous utilisez un objet comme un lance-pierres. Cet objet possède un viseur que vous contrôlez par la wiimote. Chaque action que vous ferez dans le jeu sera soit indiquée par une vibration soit par un son provenant directement du micro de la wiimote.
Cette dernière est reliée par un Nunchuck qui vous permet de bouger grâce au joystick et d'observer l'environnement en pressant Z.
Certes au début vous serez déboussolé car vous devrez tout réapprendre mais au bout de quelques heures de jeu vous maîtriserez le gameplay à la perfection. De plus, grâce au look on, plus la peine de viser.

Si on est un peu chipoteur on pourrait dire que le jeu est quasiment un portage de la version Gamecube car la reconnaissance de mouvement est peu utilisée ; on se ballade toujours dans des couloirs, même en extérieur (sauf pour la plaine d'Hyrule), les grands espaces sont dépouillés, la base du scénario n'a pas changé depuis le tout premier opus mais ce ne sont que de petits détails qui ne nuisent en rien à l'expérience de jeu.
Ce titre risque de détrôner Ocarina of Time et A Link to the Past, considérés, par les fans, comme les meilleurs opus de la saga.
Je me demande si l'équipe de Zelda arrivera à nous surprendre de nouveau avec un Zelda développé exclusivement pour la Wii.
D'ici là, vous aurez passé un agréable moment en compagnie de l'Hylien le plus connu au monde.


Retour à l'index des articles

Note légale : Ce site est protégé par les lois internationales sur le droit d'auteur et la protection de la propriété intellectuelle.
Il est strictement interdit de le reproduire, dans sa forme ou son contenu, sans un accord écrit préalable du "Palais de Zelda".
retour au haut de la page
Le Palais de Zelda :: Webmaster: Ariane
Design créé par Sylvain
www.palaiszelda.com :: Copyright © 1999-2014